Archives du mot-clé habitat

Vivre le Vercors

 

Un couple grenoblois, amoureux du Vercors, souhaitait une maison de week-end pour y accueillir les amis, la famille, comme un second chez-soi pour profiter de l’environnement montagnard, une maison cocooning avec la présence de livres, de bandes dessinées, la possibilité de projeter des films : objectif « no télé » !

Le lieu choisi, une belle prairie en pente vers l’ouest, bordée d’un petit bois au sud, appelait une implantation douce de la maison dans le terrain pour conserver la lecture de la prairie existante, et donnait envie d’une maison dans laquelle on se sente à la fois dehors et dedans, avec une simplicité d’accès aux extérieurs.

Mollio01

Le choix de son positionnement en partie basse du terrain permet de limiter la voirie d’accès et de mieux profiter des vues et du soleil, et son développement sur trois niveaux intérieurs permet de limiter les mouvements artificiels de terrain tout en multipliant les accès de plain-pied.

Molliocoupe02En résonance avec le hameau fermier, les matériaux sont simples, capables de se patiner agréablement dans le temps : enduit à la chaux pour le soubassement, bardage bois brut pour le volume principal, chevrons apparents et balcon en ossature bois de manière à rendre visible l’aspect structurel de la construction.

Mollio02

Le demi sous-sol constituant le socle de la maison sert d’espace de stockage pour le matériel sportif et de buanderie, ainsi que d’entrée vestiaire-déchaussage en saison hivernale. Un escalier intérieur conduit au niveau principal, puis à la mezzanine.

Au niveau principal, les monts du Vercors s’invitent dans le séjour double hauteur par une fenêtre-tableau formant assise, tandis que le soleil est accueilli généreusement au sud par des porte-fenêtres vitrées. La salle à manger se développe sous une mezzanine et se prolonge à l’extérieur par une terrasse enherbée ménagée dans la pente, avec des baies vitrées qui s’escamotent pour effacer la limite intérieur/extérieur aux beaux jours. Deux petites chambres-cabines sont ménagées côté pente, intégrant couchages et rangements dans un esprit « refuge ».

Établie sur la mezzanine, la chambre parentale profite quant à elle de la belle vue de l’est et d’un accès direct au terrain.

Mollioplan

Ces pièces de vie sont bordées côté nord par des espaces annexes regroupant cuisine, buanderie, salle de bain, toilettes de manière à optimiser les réseaux de plomberie, d’électricité et de ventilation.Molliocoupe01

 

Mollio03
Mollio04
Mollio05
Mollio07
Mollio11
Mollio12
Mission réalisée : Mission complète

Un habitat berger

Ruby00

Un couple de bergers, établi dans une vallée des Alpes de Haute Provence, souhaitait transformer leur lieu de vie en prévision de la retraite. Habitués à partir en estive avec leurs bêtes une partie de l’année et à loger dans des habitats légers et temporaires, ils occupaient un mobil-home installé sous un hangar existant.

Ruby01

Une première étude de faisabilité ayant mis en évidence l’intérêt de réaménager le hangar plutôt que de construire un nouveau bâtiment, le projet s’est appuyé sur une conception bioclimatique d’une part, et sur une attention aux usages existants d’autre part.

En effet, entre le mobil-home, espace de repli confiné et chauffé, les espaces extérieurs abrités sous le hangar et les abords immédiats, tout était déjà exploité et agencé en fonction de l’exposition au soleil ou à la pluie, des vents dominants, des vues lointaines, des usages proches (stationnements, stockage du bois…).

Le redéploiement de l’espace de vie prend en compte ces usages existants, pour apporter un nouveau confort simple, avec une consigne forte : pas de portes intérieures !

Il constitue un volume contemporain sous le hangar agricole existant, permettant d’embrasser de partout le panorama, et déploie des espaces extérieurs intermédiaires.

Ruby02Ruby03

 

Mission réalisée : Études de faisabilité, Avant-Projet, PC, PRO-DCE

 

 

Habiter l’ensauvagé

 

Vivant et travaillant loin de l’Ardèche, trois femmes d’une même famille sont propriétaires par héritage d’un ancien domaine agricole. Après divers travaux d’amélioration des bâtiments, de nombreux séjours en famille, une période de mise en location touristique, leurs efforts d’entretien du site ont été dépassés par l’enfrichement général du domaine.

Si l’ombre et les arbres manquaient autrefois, le paysage qui se referme maintenant efface les cheminements et limite l’ouverture vers le paysage environnant. Comment trouver un équilibre entre l’habitabilité du lieu et son ensauvagement ? Intervenir, certes, mais à quel point et pour répondre à quels besoins ?
Dounis00

Il s’agissait là d’arriver à formuler une vision partagée de ce que pourrait être ce site demain, à la croisée de ses potentiels et des projections des propriétaires, à travers un travail en trois temps :
1. Un état des lieux partagé du site, avec une reformulation des éléments de programme
2. Des propositions contrastées pour alimenter la réflexion, sous forme de scénarios
3. Un schéma directeur d’aménagement, s’appuyant sur un scénario synthétique, avec planning de principe de mise en œuvre

Le processus de travail a été fondé sur des explorations conjointes du site pour en reconnaître les limites, les caractéristiques et les éléments singuliers, ainsi que des investigations individuelles sur différents aspects, théoriques comme pratiques. Les restitutions  de celles-ci ont alimenté des échanges réguliers en visioconférence, suivis de restitutions et synthèses de manière à valider à chaque étape des éléments de diagnostic et de projet qui soient pleinement appropriés et transmissibles.

Dounis03

Le renfort de métaphores et une approche sensible explicitée ont été de puissants outils pour reconnaître, dans des milieux au caractère différencié, des lieux remarquables incontournables : un espace sommital qui fait le lien entre le site et l’univers(el), des cheminements qui font voyager dans la diversité du site, une traversée principale, colonne vertébrale du site, et une ligne d’équilibre ou de respiration. Ces cheminements permettent de rencontrer des éléments singuliers qui aident à nommer et repérer les lieux.

Dounis04

 

Le travail effectué autour des scénarios ont permis de mettre finalement en évidence trois projets en gestation dans la demande initiale :

  • La nécessité de mieux connaître le site pour inciter à son exploration, nommer ses lieux, apprécier ses temps, à travers un projet cartographique qui permettra de soutenir tous les autres projets
  • L’intérêt de valoriser, enrichir et renouveler le patrimoine végétal du site de manière pertinente à la fois pour le domestique, l’économique et le culturel, à travers un plan de gestion arboricole
  • Élaborer un programme d’animation du site, s’ajoutant à l’occupation familiale saisonnière, autour de l’accueil touristique et de l’accueil d’activités artistiques et de bien-être, qui servira à financer la réhabilitation des bâtiments et à l’aménagement de lieux d’activités de pleine nature sur le site

Dounis05

 

Mission réalisée : Étude de Définition & Faisabilité

Une grange dans le Vercors

 

Une jeune famille souhaitant s’installer en milieu montagnard voulait étudier la possibilité de réhabiliter un bâtiment agricole dans le massif du Vercors. Le bâtiment, une vieille grange sur deux niveaux + combles, était à la fois très simple et très caractéristique du bâti rural régional.

L’enjeu architectural, pour l’aspect extérieur, était simplement de respecter la stratification horizontale des matériaux en façade (maçonnerie, bardage bois, tuiles) et d’intégrer harmonieusement les aménagements extérieurs dans la topographie.

A l’intérieur, la préservation d’une partie du volume sous charpente permettait de répondre à un double enjeu : favoriser les apports solaires et la vue en offrant une grande surface vitrée en pignon sud, et conserver une mémoire des ambiances du bâtiment agricole avec sa lumière filtrée par le bardage.

Les espaces de vie s’organisent autour d’un cœur maçonné intégrant un poêle de masse en alcôve, et les rigueurs hivernales sont tenues à l’écart par un sas d’entrée articulant espaces jour et espaces nuit.

Les combles s’ouvrent en mezzanine sur la pièce de vie en attendant de futurs aménagements au gré de l’évolution familiale et professionnelle des habitants.

Mission réalisée : Étude de Faisabilité, Esquisse

 

Réinventer des combles

 

Comment un impératif technique peut être l’occasion de repenser la façon d’habiter sa maison, et d’offrir un rapport renouvelé à l’extérieur : ici, des travaux de réfection de la couverture étaient nécessaires. Mais cette maison familiale, accueillant trois générations, étant difficile à chauffer, décision était prise d’isoler simultanément la toiture.

Lormée edl

Lire la suite

Retour à la maison

Jeujardin

Ce petit jeu a été développé comme cadeau pour famille qui nous avait prêté sa maison une semaine. Il s’agit de s’occuper de la maison virtuelle, image exacte de la maison réelle, comme ils nous avaient recommandé de le faire à leur départ.

Lire la suite