Réinventer des combles

 

Comment un impératif technique peut être l’occasion de repenser la façon d’habiter sa maison, et d’offrir un rapport renouvelé à l’extérieur : ici, des travaux de réfection de la couverture étaient nécessaires. Mais cette maison familiale, accueillant trois générations, étant difficile à chauffer, décision était prise d’isoler simultanément la toiture.

Lormée edl

Seulement, les combles étant déjà très bas, l’espace aurait été rendu difficilement habitable sans un rehaussement général de la toiture, incertain dans ce site classé et nécessitant de reprendre le plan de l’étage.

Le projet s’est donc développé dans deux directions : faire valider la possibilité de rehausser le volume auprès des Bâtiments de France et proposer une façade harmonieuse, et développer un aménagement intérieur lisible malgré les contraintes de l’existant.

Maquette fermée bandeau

La nouvelle toiture est calée sur le volume voisin, ce qui permet d’absorber visuellement les adossements environnants, offrant une perception plus harmonieuse de l’ilot. Les moellons de calcaire issus de la démolition des refends intérieurs sont réemployés pour rehausser la façade, un rejointoiement général achevant d’unifier l’ensemble.Lormée façade projet

Lormée coupes

 

L’expression contemporaine, sur cette façade très marquée par une restauration dans un esprit « Arts & Crafts » durant l’entre deux guerres, se limite aux menuiseries des nouvelles ouvertures, anticipant un futur remplacement des menuiseries existantes.

Maquette ouverte

A l’intérieur, en revanche, l’ensemble du cloisonnement est repris à neuf afin d’habiter différemment les combles : de vraies fenêtres offrent enfin des vues sur le paysage remarquable, le couloir est redressé, offrant un cheminement lisible, éclairé naturellement par des prises de lumière au sommet de la toiture. Un accès à un vaste grenier alors inaccessible permet d’envisager de futurs projets.

Malgré la modestie des surfaces, le travail en volume offre un nouveau paysage intérieur : animé par les différences de niveaux existantes, le cheminement se glisse entre les volumes des chambres et de la mezzanine. Ceux-ci apparaissent comme des maisonnettes d’aspect varié, agencées sous la protection de la toiture : c’est le domaine des petits-enfants.

Lormée croquis

 

Mission réalisée : Avant-projet