le Lopin Mutin, habitat partagé

 

Trois jeunes familles parisiennes, dont deux partageaient déjà une grande maison, souhaitaient construire un lieu de vie qui leur ressemble loin de la capitale. Résilience, redéfinition des besoins, reconversions professionnelles dans des métiers agricoles et artisanaux, espaces de travail partagés, accueil d’autres co-habitants, ancrage dans un territoire rural, sobriété énergétique étaient autant d’ingrédients divers mais cohérents. Restait à trouver un lieu !

LopinMutin03

Plusieurs propriétés ont été étudiées, avec comme dénominateurs communs recherchés une situation en petite montagne, par trop éloignées des grandes infrastructures de mobilité, du terrain agricole, l’accès aux ressources en eau et en bois de chauffage, des corps de bâtiment qui puissent être restructurés en plusieurs lots et parties communes, une capacité à s’agrandir…

Après des études de faisabilité sur plusieurs sites, le choix s’est porté sur un corps de ferme vieillissant mais dont le site offrait de nombreux atouts, dans le massif des Chambarans.

LopinMutin01

La construction, très hétérogène et sans grand caractère, avait pour principal avantage sa volumétrie et son exposition solaire. C’est ce qui a guidé le projet architectural : une isolation thermique par l’extérieur a offert un traitement unitaire aux façades, la suppression des apprentis a permis de profiter des apports solaires et de renforcer le lien avec le site environnant. Le cèdre existant, qui constituait un masque trop important, a dû être supprimé.

L’escalier intérieur a été conservé pour distribuer les logements, qui se développent dans les étages autour de leurs poêles de masse respectifs. Les espaces du rez-de-chaussée, quant à eux, accueillent les lieux de vie collectifs : cuisine, salle de convivialité, ateliers.

LopinMutin04

La salle commune, utilisée pour les repas, les réunions, les jeux, les petites activités manuelles et située en entrée de site, joue le rôle de « tête de proue » iconique de ce lieu de vie collectif. Elle se singularise par l’usage du bois, avec l’intégration de troncs d’épicéas abattus sur le terrain comme mâts pour les voiles d’ombrage de la terrasse à l’étage.

LopinMutin06
LopinMutin05

Entamés en 2018, le travaux de rénovation sont en cours d’achèvement, au rythme (soutenu!) de l’auto-construction !

Le journal en ligne Reporterre a consacré un article au projet du groupe ; à titre personnel je trouve l’angle journalistique adopté très contestable, mais pour le reste il présente assez fidèlement leur démarche : https://reporterre.net/Peut-on-changer-de-vie-sans-lutter-pour-changer-le-monde

Missions réalisées : Accompagnement / Faisabilité pour différents lieux prospectés, Avant-Projet, Permis de construire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>